Google Webdesigner – animations, bannières, pubs, jeux

Comme beaucoup « d’anciens » du web, j’ai été un grand utilisateur et un concepteur « avancé » de l’antique logiciel FLASH.
Flash avait beaucoup de défauts, mais c’était un outil passionnant et qui ouvrait une quantité de possibilités incroyables. Pour différentes agences web, ou pour des projets propres, j’ai créé de très nombreuses animations, films, jeux, bannières de pubs, en Flash.

Lorsque Flash a commencé à disparaître, le web a vraiment manqué d’une alternative pour la création de ce genre de contenus, surtout sans repartir vers un standard propriétaire.

Une des possibilités de substituts, c’est le logiciel assez peu connu Google Webdesigner.

Google Webdesigner

Google Webdesigner est une application « connectée » mais qui s’installe sur votre poste, pour windows, mac et linux. L’interface reprend les grands concepts des softs d’animations, un espace de travail, une bibliothèque, des calques, une timeline…

Malheureusement les débuts de Google Webdesigner ont été … un peu épuisants : beaucoup de bugs rendaient l’interface très très difficile à utiliser. Notamment des pertes de saisie au clavier, ou des problèmes d’affichages… Cela a duré des années mais le produit est maintenant ENFIN utilisable « sereinement », notamment sur les OS linux.

Assez peu gourmand en ressources, Google Webdesigner est un outil relativement facile d’accès (pour ceux qui ont déjà été en contact avec d’autres softs de montage ou d’animation).
Il faut préparer les éléments graphiques ou multimédia en dehors de l’outil, mais l’assemblage est assez plaisant à faire dans l’interface ; prévoir un écran avec une belle résolution car il y a souvent beaucoup de panneaux ouverts, et beaucoup d’infos à afficher simultanément.

Gros avantage, le soft est gratuit, ce qui le rend accessible à des projets de toutes tailles.

Au niveau des rendus des animations dans les navigateurs, c’est un peu moins « clean » que ne l’était Flash, car il y a de petites disparités entre les différents browsers, mais tout reste souvent cantonné à de petits détails.

Webdesigner génère au final un fichier HTML + une collection d’éléments multimédias (images, videos etc), lisible sans plugins par les navigateurs. Le point faible est que le HTML est vite très très lourd, plusieurs centaines de Ko même pour des animations simples.

 

Si vous avez des besoins en créations / intégrations HTML5, n’hésitez pas à nous contacter !

 

 

Publié dans Dev, Web marketing / digital marketing

Prestashop 1.7.7 et erreurs d’arrondis sur Paypal

Si votre Prestashop 1.7 rencontre des problèmes d’erreurs d’arrondis avec Paypal (les factures d’un montant de 19,90 sont encaissées sur Paypal à 19 euros par exemple), que les sommes encaissées par le module paypal v5.1.2 sont toutes arrondies à l’euros près,

Vérifiez que votre site a bien la variable de configuration PS_PRICE_DISPLAY_PRECISION dans la table ps_configuration

En insérant une valeur de 2 pour PS_PRICE_DISPLAY_PRECISION, vous résoudrez ce bug d’arrondi , qui de plus déclenche des messages d’erreurs de paiement.

Cette variable est utilisée par le module paypal :

modules/paypal/paypal.php
function getDecimal()

 

Publié dans Dev

Erreur PR_END_OF_FILE_ERROR Firefox ou ERR_CONNECTION_CLOSED Chrome

Si vous tombez sur l’erreur PR_END_OF_FILE_ERROR (Firefox) ou ERR_CONNECTION_CLOSED (Chrome) pour un hébergement Gandi Simple Hosting

C’est juste que vous tentez de joindre en https un site qui ne dispose pas d’un certificat SSL

Il vous suffit d’activer le certificat SSL inclus et ça repart !

 

Publié dans Hébergeurs

git : gitignore – ignorer tout sauf quelques dossiers

Parfois pratique :

Ignorer tout le contenu d’un répertoire SAUF quelques dossiers utiles :

Exemple ici d’un fichier .gitignore pour gérer uniquement les quelques dossiers utiles d’un projet Prestashop

/*
/**
!/.gitignore
!/themes/
!/themes/**
!/override/
!/override/**
!/modules/
!/modules/**


A voir aussi, cette chouette collection de modèles https://github.com/github/gitignore

Publié dans Dev

Migration de caisse enregistreuse reliée à un site web e-commerce

L’année 2021 démarre avec une migration e-commerce, pour une PME franc-comtoise.

L’entreprise ProDusport, constituée de deux magasins physiques (à Besançon et Belfort), dispose d’un site e-commerce, et de deux points de vente physiques.
Tous les prix et stocks sont reliés : vente en ligne et magasins travaillent sur une base commune.

La migration comprenait la montée en version du site web, vers une nouvelle application encore plus compatible pour les terminaux mobiles, et le passage des caissses physiques vers une solution plus complète et moderne.

Issu d’un développement sur-mesure, le site Produsport.com, vente de chaussures et vêtements running et vélo, a été migré durant la journée du 1er janvier pour démarrer l’année comptable sur la nouvelle version.

Les deux points de ventes ont été basculés vers une solution de caisse enregistreuse connectée qui s’avère efficace et puissante : Hiboutik.

Hiboutik (en version payante) a été retenue pour fournir et héberger une solution de caisse magasin qui répondait aux besoins suivants :

– une utilisation en caisse facile et rapide
– plusieurs points de vente, opérés par des structures juridiques différentes
– un stock commun, réparti sur plusieurs sites de stockages
– une API riche et réactive permettant d’automatiser la totalité des opérations de synchronisations
– une conformité aux règles fiscales
– une supervision aisée

Le support technique par email est très satisfaisant, avec des échanges rapides et des réponses compréhensibles.
La fiabilité du service semble bonne, la période de tests n’a connu aucune coupure, et depuis la mise en service aucun problème n’a été constaté.
La documentation est complète et concise, pour un outil qui dispose de beaucoup de possibilités de réglages.

La prestation de migration était donc aussi ici une conversion de données et la création de connecteurs API / Bases de données.

Votre entreprise e-commerce et retail chercher à migrer vers une caisse enregistreuses connectée ?

Nous serons heureux de vous offrir une prestation complète de conversion, migration et connexion entre votre site de vente en ligne et vos caisses enregistreuses de magasins.

Publié dans Actualités, Web marketing / digital marketing

Success Story : optimisation de l’entreprise Presses du Réel

Comment libérer 15% de temps de travail dans une entreprise d’édition et diffusion

Fin 2018, à l’occasion d’un dépannage technique, nous avons débuté une collaboration avec Les Presses du Réel, éditeur et diffuseur basé à Dijon.

L’activité possédait un e-commerce historique devenu ancien, et l’équipe affrontait une charge de travail considérable, face à une activité soutenue.
Nous avons alors débuté ensemble une prestation complète de refonte et d’optimisation des flux de données.

La refonte du site e-commerce des Presses du Réel s’est centrée sur un double objectif : proposer une expérience améliorée pour les clients, et optimiser les processus métiers de l’entreprise.

  • une intégration automatisée des ventes dans l’ERP historique a permis de gagner entre cinq et dix heures de temps de travail par semaine à l’équipe administrative
  • l’automatisation des commandes issues d’un canal de vente « Marketplace » a fait gagner entre cinq et dix heures de temps de travail par semaine, a réduit considérablement les erreurs de d’intégration et les erreurs de stocks
  • un réglage fin de la gestion des frais de port a permis d’optimiser au plus juste cet important poste de dépenses
  • l’intégration de nouveaux moyens de paiements a permis une nette diminution des frais financiers liés aux ventes en ligne
  • l’automatisation des flux d’informations client a permis de libérer plusieurs heures de travail par semaine pour les opérateurs logistiques : automatisation de l’étiquetage des colis, envoi simplifiés des numéros de tracking, gestion améliorée des stocks
  • la refonte du site en mode « responsive » et l’amélioration du SEO a permis une hausse des visites sur le site et une amélioration du taux de transformation 
  • la réécriture des interfaces de saisie des articles en vente a permis de réduire considérablement le temps de création d’un nouvel ouvrage, de plus d’une heure à quelques minutes, un point essentiel pour une entreprise qui ajoute annuellement plus de 600 articles à son catalogue !

Au total, un gain de temps hebdomadaire de plus de 30 heures, soit environ 15 % (calculé sur l’ensemble des 210 heures pour l’équipe de 6 équivalents temps pleins), permettant aux Presses du Réel de consacrer beaucoup plus de temps et d’énergies sur son cœur de métier : l’édition et la diffusion d’une littérature de qualité.

Votre entreprise est débordée de tâches répétitives, vos logiciels de gestion vous obligent à de nombreux travaux de saisie ? N’hésitez pas à nous consulter pour un audit complet de vos flux de données et profitez rapidement de gains de productivité !

Publié dans Actualités, Web marketing / digital marketing

Correction faille phpunit Prestashop janvier 2020

Pour corriger rapidement la faille Prestashop annoncée en Janvier 2020 :

lister les répertoires ‘phpunit’ de votre installation

find . -type d -name "phpunit"

lister ET supprimer les répertoires :

find . -type d -name "phpunit" -exec rm -rf {} \

 

Sur plusieurs installations, nous avons trouvé phpunit dans  les répertoires suivants :

modules/autoupgrade/vendor/phpunit
modules/ps_facetedsearch/vendor/phpunit

 

 

Publié dans Actualités, Sécurité

Réduire l’empreinte carbone de votre hébergement de serveur

L’industrie de l’hébergement de serveurs est grosse consommatrice d’énergie.
A ce titre, en tant que clients de cette industrie, nous avons tous un rôle à jouer pour limiter l’empreinte carbone de notre activité numérique.

Au delà des chiffres souvent fantaisistes que l’on peut voir sur la consommation énergétique des emails ou des services de streaming, il existe une action toute simple que à mettre en oeuvre pour réduire la pollution générée par vos serveurs : migrer vers l’électricité bas carbone.

Écartons pour l’instant les considérations sur la fabrication, le transport et le recyclage des serveurs, et examinons la pollution liée au fonctionnement de nos machines.

Un serveur consomme de l’électricité de deux manières : sa consommation directe, et sa consommation indirecte.

La consommation directe, c’est l’électricité nécessaire pour faire fonctionner les éléments internes de la machine :

  • le transformateur et le ventilateur de l’alimentation
  • les processeurs CPU et éventuellement GPU
    Les consommations des différents types et générations de processeurs sont très variables – celle ci sont indiquées dans les spécifications des constructeurs. Le choix d’un processeur « efficient » impactera beaucoup votre consommation directe.
  • les différentes cartes (motherboard, cartes réseaux, RAM, etc)
  • les supports de stockage
    Les disques durs mécaniques consomment une énergie importante, même pour une faible utilisation. Les disques SSD consomment considérablement moins d’énergie ! Préférez donc des serveurs uniquement SSD pour réduire votre consommation directe.
  • la ventilation interne du serveur
    Plus le serveur chauffe, plus il faut le ventiler : en choisissant un processeur à faible consommation et en supprimant les disques mécaniques, vous produisez moins de chaleur, et vous consommez donc moins d’énergie à l’évacuer.

La consommation indirecte, c’est l’électricité nécessaire pour faire fonctionner l’environnement du serveur :

  • toute la consommation « périphérique » du datacenter et notamment la climatisation des salles machines
    Les datacenters n’ont pas tous la même consommation périphérique : l’indicateur du Power Usage Effectiveness (PUE) est un critère intéressant.
    Les datacenters modernes, situés dans des pays ‘froids’ ou tempérés utilisent notamment le Free Cooling, c’est à dire l’utilisation d’un air extérieur froid ou d’une eau fraîche pour évacuer les calories, ce qui est beaucoup moins énergivore que le refroidissement par des climatiseurs classiques.
    Certains datacenters « recyclent » la chaleur produite pour chauffer des bâtiments, mais ces initiatives restent marginales.
  • les éléments de réseau qu’utilise le serveur pour acheminer les flux vers vos usagers
    Plus votre serveur est éloigné de ses usagers, plus vous utilisez de routeurs et répéteurs au long des parcours.

La somme de ces deux consommations électriques est importante ! N’oublions pas que nos serveurs sont allumés en permanence, pour des années.

Le cumul est impressionnant : pour un serveur de 250 Watts, dans un datacenter avec un PUE 1,10, allumé pendant 1 an,
365*24*250*1.2 = 2628 KwH ! Soit plus que la consommation annuelle d’un ménage : 2 350 kWh

 

Une électricité plus ou moins polluante à produire

Il existe de nombreuses façons de produire de l’électricité, et toutes les méthodes ne se valent pas au niveau du bilan carbone.

L’électricité produite par les énergies fossiles (fioul, gaz, charbon) est une source monumentale de CO2 atmosphérique : 820 grammes de CO2 par kWh !

L’électricité hydraulique ou nucléaire ont un taux bien meilleur : L’énergie nucléaire émet près de 150 fois moins de gaz à effet de serre que le thermique charbon.

Aussi, il devient immédiatement intéressant de migrer nos serveurs hors des pays dont l’électricité est produite par des énergies fossiles ! 

Cette splendide carte  ElectricityMap vous montrera très visuellement que pour moins polluer, il faut éviter d’héberger vos serveurs aux USA, en Pologne ou en Australie… Et que la France, le Canada ou la Norvège se placent très bien sur ce classement !

Nous devons donc nous attacher à réaliser le meilleur choix de configuration pour limiter nos consommations : un serveur économe, dans un datacenter économe, alimenté par une électricité bas carbone !.

 

 

 

Sources :

RTE, Bilan électrique 2018, https://www.rte-france.com/sites/default/files/be_pdf_2018v3.pdf
RTE, Eco2mix : https://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix-co2
Wikipédia, Émission de gaz à effet de serre par source d’énergie électrique
Intergovernmental Panel on Climate Changehttps://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/02/ipcc_wg3_ar5_annex-iii.pdf
Sylvestre Huet, Blog Lemonde, https://www.lemonde.fr/blog/huet/2019/05/06/electricite-et-co2-le-tableau-europeen/
ElectricityMap, https://www.electricitymap.org/?page=map&solar=false&remote=true&wind=false

Publié dans Actualités, Environnement

Activer DNSSEC pour votre domaine chez Gandi.net

Comment activer la fonctionnalité DNSSEC pour votre domaine géré par Gandi.net ?

Première étape, vérifiez que les serveurs de noms de votre domaine sont bien les serveurs « Gandi LiveDNS »  : la fonctionnalité DNSSEC n’est accessible que sur LiveDNS.

Il faut également que l’extension de votre domaine (le TLD) soit compatible avec DNSSEC. C’est le cas du « .com » que nous allons utiliser en exemple.

Si c’est le cas, vous avez un lien « accéder à DNSSEC » en bas à droite : rendons-nous sur cette page

Cliquons sur le bouton « Activer DNSSEC »

Au bout de quelques dizaines de secondes, le temps pour Gandi de générer et enregistrer la clé, votre domaine est sécurisé par DNSSEC.

Vous trouverez ici la documentation Gandi sur DNSSEC, comprenant notamment la liste des extensions compatibles.

La page Wikipédia francophone sur DNSSEC est ici.

Pour tester votre implémentation DNSSEC, un outil en ligne fourni par Verisign est disponible à cette adresse : https://dnssec-analyzer.verisignlabs.com/

En ligne de commande, vous pouvez utiliser la commande dig pour récupérer la clé :

dig sebastiengalliot.com IN DNSKEY

 

L’activation de DNSSEC rend les transferts de domaine et le changement des serveurs de noms un peu plus complexe. N’hésitez pas à faire appel à nos services pour vos migrations de domaines DNSSEC

 

Publié dans Domaines et DNS, Sécurité

Préparez votre « Cloud Exit Plan »

Si vous avez fait le choix de transférer votre système d’information sur le fameux « nuage », cet article peut vous intéresser :)

Pourquoi préparer un « Plan de sortie du Nuage » ou Cloud Exit Plan ?

Vos données et applications sont maintenant hébergées par un grand fournisseur de cloud. Les performances sont au rendez-vous, tout est bien rodé, les utilisateurs satisfaits et vous avez enfin supprimé la case « maintenance matérielle » de votre emploi du temps.

Petit détail, vous êtes maintenant sujet à deux risques :

  • l’évolution tarifaire de vos hébergements cloud
  • vous faire bannir par le prestataire

La partie tarifaire est un pari sur l’avenir. Votre prestataire cloud ne s’engage jamais pour une durée bien longue sur ses tarifs. Aujourd’hui il est intéressant, mais le sera-t-il tout autant dans un an ou deux ? C’est une industrie en pleine évolution et la concurrence est rude ; certains prix sont très bas mais sont-ils tenables dans la durée ? Un autre cloud provider va peut-être vous donner envie de changer… Ou votre provider actuel va vouloir reconstituer un peu de marge … et vous êtes dans une situation assez captive non ?

La partie bannissement est un jeu de dupe. Relisez bien les conditions générales : le cloud provider peut vous virer sous des prétextes parfois bien flous, ou sur des événements que vous ne pourrez pas forcément maîtriser. Imaginez : une petite faille de sécurité dans votre appli, un comportement délictueux se met en place sur vos systèmes (piratage, phising, pédopornographie ou virus…) et l’ensemble de votre compte est soudain bloqué.

Il est essentiel de prévoir une porte de sortie pour votre système hébergé.
Préparer la migration d’un système entier ne se fait pas en quelques minutes, surtout dans l’urgence et le stress d’une situation de blocage.

N’hésitez pas à nous solliciter pour élaborer, tester et réaliser vos migrations « Cloud Exit Plan »

 

Publié dans Hébergeurs, Sécurité

Changer d’hébergeur

Service de migration de serveurs, sites web, domaines et emails

Tél. +33.3.81.47.93.85
Email : info@demenageur-site.com
Twitter : DemenageurSite
Web : www.demenageur-site.com